Portrait de Jean Yves dretzolis
M.
Jean-Yves
Dretzolis
Auteur de théâtre
Jean-Yves Dretzolis est auteur spécialisé en rewriting. Nombreuses collaborations en biographies, romans, essais.
Auteur et adaptateur pour le Théâtre avec notamment :
« Osez Joséphine » crée au Théâtre du Petit Hébertot à Paris, « Le Portrait de Dorian Gray » pour la nuit des Musées à Issy les Moulineaux, « Les Conceptuelles » cabaret philosophique Festival Off d’Avignon, « La Psy qui chante » Théâtre Essaion Paris, « La Nuit de la Cucaracha » comédie révolutionnaire au Théâtre du Centaure Luxembourg.
“BBD la belle au bois dormant” «Les Sœurs Jacques Folles des Frères», «Z'Avez pas vu Nino?», «La Psy qui Chante», «Tirez sur la pianiste», « Peau d’Ane », « B BD la Belle au bois dormant ».
 
 
Parallèlement il est responsable de la programmation artistique au Palais des Arts et des Congrès de la ville d’Issy-les-Moulineaux (92) auprès de Mr André Santini, député-Maire.
 
 
Exemple de discours de la mariée pour un sketch:
 
Tout d’abord un grand merci à ma famille et à vous amis très chers, d’être ici ce soir pour partager, ce qui je l’espère sera le plus beau jour de ma vie.
The big Day! Je me sens comme la reine d’Angleterre ou la Joséphine de Beauharnais à l’heure du couronnement. Ah que c'est bon !
 
Grâce à toi Y, mon mari, la chasse à courre orchestrée par cette meute de chasseurs sanguinaires qu’on nomme les célibataires est terminée.
Des lors, je galope aujourd’hui avec bonheur vers les contrées infinies de l’amour ! Avec toi à mes pieds. C’est beau, non ?
 
Le mariage est un grand moment, c'est vrai. S'occuper de l'événement...pfff. Et surtout être belle. Big day, big challenge! 
Mais quel boulot pour en arriver là: Le triple gommage, les faux ongles, la robe serrée comme Toutankhamon dans ses bandelettes, la coiffure, l’épilation intégrale du plafond au sous-sol. Me voilà parée telle une vierge nubile à la porte du harem dont je serais l'unique pensionnaire, sinon rappelle toi Y, je te tue!
 
Notre rencontre, je m’en souviens, c’était un soir d’hiver. Esseulée, avec pour seule compagnie un pot de Nutella à moitié vide, je regardais un programme dégoulinant de mièvrerie comme la TV réalité sait si bien en faire, quand un nouveau voisin frappa à ma porte pour m’emprunter du bain moussant.
Physiquement c’était le portrait craché de Ryan Gosling avec en prime le charme de Georges Clooney. Vous voyez le genre.
Il était ceint d’une serviette de bain qui avait rétrécie au lavage ne dissimulant pratiquement rien de sa superbe anatomie. J’étais sous le charme, les jambes en flagellation aiguë, mon pouls égal à celui d’un moine tibétain en lévitation et le bout des seins dans le rouge ; un véritable choc ! Et cette voix, cette voix ! quelle voix ! Mâle, avenante, avec des inflexions à la Clint Eastwood période Inspecteur Harry. Et des yeux, des yeux à faire rougir les hyènes dans Out of Africa.
 
Qu’auriez-vous fait à ma place ? Telle mère Teresa je l’ai accueilli dans mon sein car Dieu a dit tu aimeras ton prochain tout en lui lavant les pieds.
Pour le reste nous avons fait connaissance bibliquement comme on dit: on a croqué une pomme tout ça...
Et nous voilà un mois plus tard, lui, moi, vous, ici!
Rapide? Non ! Le plus long c'est encore de rédiger un contrat de mariage avec tous nos avocats, pour le reste, trois coups de fils à passer...et la petite sauterie est organisée ! Un jeu d'enfant.
 
Nous sommes donc heu-reux, et à ce propos, on vous donne tous rendez-vous dans 9 mois pour le baptême...euh...on vous avait dit que j'etais enceinte? Je sais plus...
 
France